Arnaud

N’arrachez pas vos plants de tomates et courges brûlés par le froid !

Nous avons été nombreux cette année à « tenter le diable » en plaçant nos plants en extérieur fin avril après avoir connu un léger redoux. Pourtant, un épisode de froid est arrivée le week-end du 5 mai. Dans ma région en Belgique, le mercure est descendu sous la barre des 2 degrés, et certains ont même eu droit au gel, même en plaine ! Oui, nous pouvions compter sur les Saints de Glace qui voulaient sans doute nous faire remarquer qu’ils étaient toujours bien présents à cette période après quelques années de clémence… Beaucoup de jardiniers, dont moi, ont donc retrouvé leurs plants de tomates, courges et autres courgettes dans un sale état après les avoir repiqués en extérieur quelques semaines plus tôt. Ce n’est pas pour autant que tout est perdu !

J-15 : il fait chaud, on plante bien avant les Saints de Glace

Comme je le rappelais dans mon précédent article : vous n’êtes pas toujours forcé d’attendre la mi-mai pour planter les plants gélifs en extérieur. Premièrement, tout dépend de votre région puisque le risque de gel au Sud de la France est pratiquement réduit à néant dès le début du mois de mai, alors qu’il faut patienter en moyenne deux semaines de plus en plaine. Pensez donc à bien vérifier votre calendrier pour connaître la meilleure période pour effectuer vos semis et plantations ! Ensuite, tout dépend de votre goût du risque. Un gel tardif n’est pas systématique, et beaucoup comme moi plantent dès le mois d’avril en extérieur. Il faut par contre avoir bien conscience qu’il y aura des pertes en cas de gel ou de températures très fraîches, et nous n’avons pas été épargnés en 2019 après plusieurs années de clémence à ce niveau. Si vous prenez le risque, gardez donc bien en réserve d’autres plants le temps que tout risque de gel soit écarté.

J+1 : c’est l’hécatombe après une nuit froide !

Lorsque l’épisode de froid a été annoncé, je n’ai pas voulu protéger les plants extérieurs. Tant pis, je préfère laisser faire la nature, et puis le léger paillage en place depuis plusieurs semaines atténuera peut-être le froid. Malheureusement, la température a chuté à moins de 2 degrés durant la nuit la plus froide, et c’était l’hécatombe. Tous mes plants de courgettes et de tomates tiraient la tête : feuilles ramollies, couleur noire,… On se dit alors que tout est perdu et qu'il faut tout recommencer.

J+10 : quand la vie reprend le dessus!

Une dizaine de jours plus tard, j’ai remarqué de petites feuilles ressortir de mes plants qui semblaient pourtant morts après cet épisode glacial ! Lorsque le soleil est revenu, ils sont repartis de plus belle développant à nouveau de multiples feuilles. Au final, plus de trois quarts des plants de tomates, courges, courgettes et haricots placés en extérieur avaient survécu ! Seuls 4 plants de tomates et 3 plants de cucurbitacées avaient péri sur plus de 25 que j'avais repiqués en extérieur. Je les ai donc simplement remplacés par ceux que j’avais gardé en réserve bien au chaud. J’ai d’ailleurs remarqué que les plants issus de mes propres graines avaient le mieux résisté à cette vague de froid. On ne le dira jamais assez : les graines que vous reproduisez deviennent plus résistantes en s’adaptant à votre terre et à votre climat ! Un bon conseil donc si cela vous arrive : patientez et vous verrez peut-être vos plants ressusciter ! 

6a40ae6d9cb00839b1093905737811ce.jpg

Laisser un commentaire...

    Créez votre potager

    Sur permapotes, vous pourrez :

    Créer mon potager

    Flux d'actualités

    Que se passe-t-il en ce moment sur Permapotes ?