Arnaud

Patates douces : tout savoir sur leur plantation et culture

Originaire de l’Amérique du Sud, la patate douce séduit de plus en plus nos papilles. Avec son goût délicat et sucré, nous sommes nombreux à nous lancer dans l’aventure de sa culture. Alors, comment cultiver la patate douce ? Est-ce compliqué ? Un petit article s’impose pour vous éclairer, ayant moi-même expérimenté cette culture cette année !

La patate douce n’est pas une pomme de terre !

Eh non, détrompez-vous, les deux légumes ne sont pas de la même variété. Bien qu’on parle familièrement de « patate » pour qualifier la pomme de terre chez nous, la pomme de terre fait partie de la famille des Solanacées alors que la patate douce est classée parmi les Convolvulacées. Les deux légumes sont tout de même assez proches d’un point de vue nutritif mais leur principale différence concerne leur degré de sucre. En effet, la patate douce a un goût très sucré, ce qui lui vaut également d’être utilisée en pâtisserie. Autre différence également : la durée de conservation qui ne dépasse pas deux semaines dans de bonnes conditions pour la patate douce, alors que nos traditionnelles pommes de terre se conservent parfois plusieurs mois.



Comment cultiver la patate douce ?

La patate douce aime les climats chauds et humides mais la tubercule s’acclimate tout de même assez bien chez nous. Il faut cependant s’y prendre tôt pour la faire germer et disposer d’un espace assez important dans son jardin puisqu’elle va créer des lianes de plusieurs mètres de long.

1/ Acheter vos plants de patate douce

Inutile d’en acheter plusieurs kilos, un seul plan de patate douce est généralement suffisant puisqu’il va émettre de nombreuses pousses. Personnellement, je préfère en prendre deux pour en avoir une de réserve au cas où l’une pourrirait, ce qui m’est d’ailleurs arrivé cette année. J’ai personnellement trouvé ces plants dans une jardinerie qui lance chaque année au mois de mars une « foire aux patates ». Plus d’une vingtaine de variétés de pomme de terres sont disponibles, ainsi que notre fameuse patate douce.

2/ Faire germer les patates douces

Il existe deux grandes techniques pour faire germer les patates douces :

  • Couper en deux la patate douce et la disposer dans une terrine remplie de terreau ou de sable bien humide, arroser régulièrement
  • Planter quelques cure-dents dans la patate douce et la placer « en lévitation » dans un bocal rempli d’eau, qu’il faudra changer chaque semaine

Dans les deux cas, il faudra les placer dans un endroit bien lumineux et chaud. Et pourquoi pas, près d’une fenêtre plein Sud de votre habitation, comme je vous le conseillais d’ailleurs dans mon précédent article pour éviter la fonte des semis.

J’ai personnellement opté pour la seconde technique qui a à moitié bien fonctionné chez moi. En effet, sur d’un de mes deux plants, j’ai pu récupérer près d’une dizaine de pousses. L’autre par contre a fini par pourrir. Ai-je placé trop d’eau dans le bocal ou pas changé assez suffisamment l’eau ? Probablement. Pour mieux comprendre la technique que j’ai employée, rien de tel qu’une photo.

3/ Récolter les pousses… et les réserver !

Il faut être assez patient car les pousses mettent parfois plusieurs semaines à sortir. Il faudra donc vous y prendre tôt et acheter dès que possible, idéalement en février, vos plants de patates douces à faire germer. Une fois les pousses sorties de part et d’autre de votre patate douce, vous pouvez les couper quand elles atteignent une bonne dizaine de centimètres.

Pour multiplier les futurs plants, vous pouvez également couper les petites lianes en plusieurs parties. Gardez idéalement deux feuilles, et supprimez la feuille du bas, ce qui permettra à la tige de créer des racines une fois immergée dans l'eau. 

4/ Immerger les tiges dans l'eau

Placez ensuite les tiges dans un bocal contenant de l'eau en prenant soin de n'immerger que le bas des tiges, et pas les feuilles. J'utilise pour ma part un petit contenant troué en plastique pour éviter que la pousse entière ne tombe dans l'eau. 

Autre technique : placer les tiges dans des petits pots remplis de terreau bien humide. Je vous dirai d'ici quelques semaines ce qui a le mieux fonctionné comme technique.

Vous pourrez les laisser ainsi jusqu’à la mi-mai, période à laquelle vous pourrez repiquer votre plant de patate douce en pleine terre sans craindre le gel qui pourrait être fatal pour la plante.

5/ Planter en pleine terre

A l’heure où j’écris ces lignes, il est encore trop tôt pour planter les patates douces en pleine terre. Je complèterai donc cet article vers la mi-mai. Ce que vous pouvez déjà faire, c’est bien amender et pailler votre sol, mais ça, vous devriez déjà le savoir en tant que bon Permapote =)

dbafc9f4d7e2206f86f8b5efba3f01ab.JPG

Laisser un commentaire...

    Créez votre potager

    Sur permapotes, vous pourrez :

    Créer mon potager

    Flux d'actualités

    Que se passe-t-il en ce moment sur Permapotes ?