La chute des températures, les premiers gels et la diminution de l'ensoleillement sont les premiers signes qui caractérisent l'approche de l’hiver.... et je ne vous apprendrai rien en vous disant que cette période de l’année n’est pas vraiment propice au jardinage. Toutefois, il existe des techniques que vous pouvez mettre en œuvre dès maintenant, afin notamment d'améliorer la qualité de votre sol pour l'année prochaine mais également profiter de quelques récoltes durant cette période froide en approche. Faisons le tour !

Récolter et protéger les légumes

Commencez par faire de la place au potager en récoltant les derniers légumes, et notamment les variétés d'été. Ces cultures ne produiront pratiquement plus rien à cette période sauf si vous avez la chance de profiter d'un climat méditerranéen. Si vous êtes dans le Nord ou dans une région plus froide, n'espérez plus voir mûrir les nombreuses tomates vertes qui peuplent encore vos plants passé la mi-octobre. De même, les courgettes n'auront probablement plus le temps d'arriver à maturité même si un petit fruit commence à se former à la base d'une belle fleur jaune femelle.

Comment preparer son potager pour hiver

Si vous avez lancé la culture de légumes d'automne (navets, carottes, épinards, poireaux...) et d'hiver (salades, poireaux, choux de Bruxelles, choux verts frisés, choux pommés...), vous pouvez les protéger en plaçant un voile d'hivernage lorsque les températures diminuent. Celui-ci permet d'accentuer la chaleur grâce à l'effet de serre et ainsi favoriser une croissance plus rapide de vos plants. De plus, les légumes moins résistants seront protégés des faibles gelées grâce à la bâche qui maintiendra une température du sol plus élevée.

Nettoyer le jardin

L'automne, c'est également la bonne période pour faire le ménage dans votre potager. Pour ma part, j'arrache début octobre tous les plants de légumes d'été (sauf dans la serre) : l'oïdium arrive sur les plants de courgettes, les tomates ne rougissent plus, les aubergines brunissent... Vous pouvez également ramasser les feuilles jaunies qui commencent à s'amasser sur votre pelouse et tailler les haies pour en faire du BRF grâce à un bon broyeur. 

Comment preparer son potager pour hiver

STOP !!! N'emmenez pas ces végétaux à la déchetterie du coin. Tous ces déchets organiques sont à conserver, par exemple dans un bac à compost ou en les laissant se décomposer sur les planches de culture que vous n'utiliserez pas cet hiver. Ils serviront de nourriture pour la terre et permettront d'améliorer la structure de votre sol et sa richesse en nutriments pour l'an prochain.

Préparer le sol pour l'an prochain !

L’amendement est un processus d’amélioration de la fertilité du sol par modification de sa biologie, sa chimie ou sa structure. Elle se fait idéalement durant l’automne. En fonction des cultures de votre potager, vous pouvez utiliser du compost, du fumier, des engrais verts et les nombreux végétaux issus de votre jardin pour couvrir le sol et le régénérer.

1. Passer la grelinette

Si vous choisissez de couvrir votre sol ou de planter des engrais verts, n'hésitez pas au préalable à passer un coup de grelinette pour aérer la terre. C’est une technique écologique et très bénéfique aux cultures puisqu'elle favorise la prolifération des microorganismes situés dans les 15 premiers centimètres. A contrario, retourner la terre fait disparaître ces précieux alliés si utiles à votre potager.

Comment preparer son potager pour hiver

2. Apporter du compost 

Vous avez installé un bac à compost dans votre potager ? Parfait ! Commencez par ramasser du compost qui est arrivé à maturation. Il se situe en général dans le bas du bac et est de couleur très foncée. Il vous suffira ensuite de remplir une brouette et de l'emmener près de votre planche de culture. Avec un râteau, étalez suffisamment de compost sur la terre afin de favoriser le développement des microorganismes nécessaires à la fertilité de la terre. Le compost n’est donc pas à enfouir dans la terre, contrairement à de nombreuses croyances !

Comment preparer son potager pour hiver
Comment preparer son potager pour hiver

3. Apporter du fumier

Vous avez la chance de vivre à la campagne ? Bonne nouvelle, certains centres équestres mettent gratuitement à disposition le fumier de cheval alors n'hésitez pas à leur demander. Attention : celui-ci est trop riche pour vous en servir immédiatement dans le potager. On conseille de le laisser "mûrir" pendant au moins un an avant de l'épandre sur une future zone de culture. 

Notez tout de même que certains centres équestres administrent des médicaments et antibiotiques à leurs chevaux. Même si leur principe actif se décomposera avec le temps, certains préfèrent ne pas utiliser du fumier issu d'animaux traités. A vous de voir... N'ayant pas de remorque, j'achète pour ma part des sacs contenant des granulés de fumier (mélange chevaux, bovins, poules) que je place sur une zone de culture que j'ai trouvé moins productive cette année.

Comment preparer son potager pour hiver

4a. Pailler le potager

Le paillage est une technique qui consiste à couvrir la terre avec des paillis. Ces paillis peuvent être composés de matières organiques ou minérales. Pour protéger le sol de votre potager du gel, des pluies battantes, du lessivage, et de l’érosion de l’hiver, vous pourrez choisir entre la sciure, les copeaux de bois, les résidus de culture potagère, les feuilles mortes, les cartons bruns, la paille, la taille de vos haies transformée en BRF et de l’herbe de tonte. L’épaisseur de votre paillis doit être de 7 cm minimum et le mieux est de varier vos apports entre déchets "bruns" et "verts" afin de favoriser le compostage en place. Cet article vous donnera de nombreux conseils sur le paillage.

Comment preparer son potager pour hiver

4b. Semer des engrais verts !

Plutôt que de pailler le potager, vous pouvez également choisir de semer un engrais vert sur les parcelles libérées avant la mi-octobre. Il s'agit d'une plante semée dans le but de nourrir et de protéger le sol. Utilisée largement dans le monde agricole, cette technique est diablement efficace même dans votre petit potager. Je la teste depuis déjà trois ans et j'en remarque vraiment les bénéfices au fil des années. 

Le choix des engrais verts est large. Le plus souvent, des légumineuses sont cultivées en fin d’été pour nourrir la terre. Elles fixent l’azote de l’atmosphère et une fois coupées, elles libèrent les minéraux qu’elles renferment. Ces minéraux sont absorbés ensuite par les micro-organismes, ce qui augmente l’activité biologique du sol. Les racines de ces légumineuses décompactent la terre en profondeur pendant leur croissance et par conséquent, elles participent à sa structuration et à sa protection pour l’automne. 

Comment preparer son potager pour hiver

Pour ma part, j'essaie d'alterner les engrais verts chaque année. Je choisis parfois de la moutarde (cf photo), de la phacélie ou encore un mélange vesce + seigle qui a l'avantage de pouvoir être semé plus tardivement. Plutôt que de me fournir en jardinerie ou sur le Web, je vais directement chez le fermier du coin qui propose ces semences à un prix beaucoup plus démocratique.

J'espère que cet article vous aura permis d'en apprendre plus sur la préparation de votre potager pour l'an prochain ! Vous avez des questions, des suggestions ? N'hésitez pas à les indiquer dans les commentaires ! =)