Originaire des régions andines côtières d’Amérique du Sud, la tomate fait partie de la vaste famille des Solanacées. Les plantes de ce fruit-légume se développent bien dans une zone ensoleillée sous un climat tempéré chaud mais il reste possible de les cultiver avec quelques précautions dans les régions un peu plus froides. Pour favoriser leur bonne croissance, un bon voisinage avec d'autres plantes peut également être pris en compte. 

Quelle plante a cote des tomates

Les bonnes associations de plantes

Les plants de tomates nécessitent un sol profond et fertile. Ils ont ainsi la possibilité d’en tirer les nombreux nutriments dont ils ont besoin. Mais ils apprécient également la présence à proximité de certaines plantes qui leur sont bénéfiques pour de multiples raisons. Il peut s’agir de lutter contre les ravageurs et les maladies ou d'attirer les insectes pollinisateurs. Ils sont alors moins sensibles aux attaques et produisent de meilleurs fruits.

Quelle plante a cote des tomates

En matière de fleurs, vous pouvez associer des œillets, des roses d’Inde ou même des soucis à vos plants de tomates. En plus d’apporter de la couleur, elles feront fuir les nématodes destructeurs de racines, les pucerons, les altises et plusieurs types de vers et d’insectes. Ceci uniquement grâce à leur odeur particulière et tenace. Vous pouvez également recourir à la capucine pour protéger vos plantes de tomates des attaques de pucerons et vous alerter de leur présence. En effet, les pucerons raffolent de cette fleur et se pressent en grand nombre sur ses tiges juteuses.

Outre ces différentes fleurs, certaines plantes aromatiques constituent aussi de bonnes voisines pour les plants de tomates. Il s’agit notamment du basilic qui en plus d’améliorer la saveur des fruits, éloigne les insectes et stimule la croissance des plantes. C’est également le cas de la sauge, de la menthe ou même du persil. Ce dernier a la réputation d’améliorer le goût de la tomate.

Quelle plante a cote des tomates

En dehors de cela, il est encore possible d’associer d’autres types de légumes à vos plants de tomates. Ces derniers apprécient bien la compagnie des poireaux, des asperges, des carottes, des pois, de l’épinard, de la tétragone, des radis et des laitues. Vous pouvez observer de meilleurs rendements grâce à ces associations. Il en est de même pour le concombre qui, planté à proximité, recouvre le sol autour des plants.

Les alliacées tels que l’ail, l’oignon et la ciboulette font également bon ménage avec la tomate. Ils jouent principalement un rôle préventif contre le mildiou, un champignon qui tache et fait brunir les feuilles de tomates, et parfois les fruits eux-mêmes.

Les plantes à éviter au voisinage de la tomate

De la même manière que certaines plantes contribuent au bon développement des plants de tomate lorsqu’elles leur sont associées, d’autres peuvent être nuisibles. C’est le cas de la pomme de terre, de l’aubergine et du poivron qui font également partie de la famille des Solanacées. Étant donné que le mildiou constitue leur ennemi commun, si l’un de ces trois en est victime, il le transmet inévitablement aux plants de tomates. Il faut donc les éloigner. Le fenouil, la betterave et le maïs ne sont pas eux non plus de bons voisins pour les plants de tomates.