Facile à semer et à cultiver, le haricot fait partie des légumes les plus consommés et il en existe de nombreuses variétés. Il constitue une excellente source de protéines et d’amidon. Sa culture est relativement facile et nécessite peu d’attention. Néanmoins, pour espérer avoir une bonne récolte, il est important de respecter un minimum de règles et de le semer au bon moment.

Quand semer les haricots

Caractéristiques du haricot

De son nom scientifique « Phaseolus vulgaris », le haricot est une plante annuelle de la famille des Fabacées. Il possède un feuillage caduc et des fleurs de couleur blanche ou jaune. On distingue plusieurs variétés de haricots à savoir :

  • le haricot mange-tout ;
  • le haricot violet ;
  • le haricot beurre de couleur jaune ;
  • le haricot d’Espagne ;
  • les haricots grimpants ;
  • les haricots nains ;
  • les haricots à rames ;
  • ...

La culture de cette plante originaire d’Amérique du Sud nécessite un sol léger et pas trop humide ainsi qu’une zone de plantation ensoleillée. Ce dernier point est important puisqu’il conditionne la récolte qui peut se faire 2 à 4 mois après le semis. Attention, selon les différentes variétés la hauteur de la plante varie de 30 cm à 5 m. Pour les variétés grimpantes, pensez donc à une structure permettant de les accueillir. Voici deux petites idées testées avec succès dans mon potager !

Quand semer les haricots
Quand semer les haricots

La bonne période pour semer vos haricots

Malgré les nombreuses variétés de haricots, elles requièrent quasiment toutes les mêmes exigences lorsqu’il s’agit des semis. La date des premières semailles dépend donc du temps et de la température du sol.

Ainsi, lorsque vous résidez dans une zone où le climat est plutôt doux, vous pouvez réaliser vos premiers semis à partir de la mi-avril. Cela concerne notamment les haricots grimpants. Sinon, de façon générale, les semis de haricots se font vers la mi-mai. À cette période, la température du sol a peu de chance de tomber en dessous de la barre des 10 °C. Il s’agit d’une condition indispensable, sans quoi les graines de haricots ne lèveront pas. Pour les variétés blanches, la température requise doit même dépasser les 12 °C.

Jusqu’à la fin du mois de juillet, vous pouvez continuer de semer vos haricots. Cette date peut s’étendre jusqu’à la fin du mois d'août dans les régions bénéficiant d’un climat doux. Il faut quand même noter que le rendement sera moins important puisque les plants sont assez sensibles à la fraîcheur de l’automne. Bien évidemment, vous avez la possibilité de faire des semis à différentes dates. Cela vous permettra de réaliser une récolte échelonnée.

Comme pour la plupart des légumes, certains gestes lors du semis de vos haricots conditionneront le rendement de votre récolte. En premier lieu, il est déconseillé de faire pousser les plants de haricots dans une terre précédemment occupée par des végétaux de la même famille. Il faudra donc mettre en place une rotation des cultures.

Un bon voisinage favorise la pousse des haricots. Il faut donc les associer avec du basilic qui pourra servir d’attrait pour les insectes pollinisateurs, avec des œillets d’Inde qui permettent d’éloigner les insectes ravageurs ou encore avec de la sarriette pour faire fuir les pucerons. Il peut également s’agir d’autres légumes afin de satisfaire l’apport en azote dont les plants de haricots ont besoin. Il est aussi conseillé d’enrichir le sol à l’aide d’engrais biologique.